ASVEL – Anadolu Efes : le Carnet de Notes

Après deux défaites de suite en Euroleague, l’ASVEL recevait l’Anadolu Efes pour le compte de la 18e journée de la compétition. Face à des Turcs qui faisaient office de bons adversaires, les Villeurbannais ont été dominés d’entrée. Avec des Gones peu en vue.

L’Astroballe à nouveau lieu de rendez-vous pour l’Euroleague. Cette fois pour accueillir l’Anadolu Efes, armada turque, pourtant seulement 11e au coup d’envoi. Avec un bilan de 5 victoires pour 11 défaites, l’ASVEL pointait de son côté au 16e rang. En début de match, les hommes de T.J Parker perdaient de nombreux ballons et laissaient quelques libertés offensives à leurs adversaires. De quoi créer un petit écart (7-18 après 6 minutes) et encaisser un total de 29 points dans le premier quart temps (15-29). Pas vraiment de mieux en deuxième quart temps, alors que l’écart grimpait à 21 points (23-44, 15e).

Après un premier acte sans intensité défensive ni automatismes offensifs, on pouvait quand même espérer une réaction villeurbannaise. Et, dans un sens, cela a été le cas, à savoir en attaque avec une adresse longue distance au niveau. Sauf qu’il était bien compliqué de stopper l’Anadolu de l’autre côté du terrain. Conséquence : l’écart ne descendait pas (59-82, 30e). Des Turcs en gestion d’un écart déjà bien fait terminaient tranquillement le travail pour sceller la 12e défaite de la saison de l’ASVEL dans la compétition (80-102 score final). Prochain match d’Euroleague mercredi, à Athènes, contre le Panathinaikos.

Le carnet de notes des Gones : Amine Noua malade, Matthew Strazel peu utilisé

Malheureusement, pas énormément de choses à voir de la part des jeunes Lyonnais. Amine Noua (23 ans) et Matthew Strazel (18 ans) n’ont ainsi pas eu l’opportunité de montrer pleinement leur talent. Le premier, malade, n’a pas été sélectionné dans le groupe par T.J Parker. Le second a, lui, eu le droit à quelques minutes de temps. Le meneur a signé son entrée par la prise d’un rebond offensif, suivi cependant de deux pertes de balle et d’une faute antisportive. Un total donc de 4 minutes passées sur le terrain, avec un seul tir tenté mais avec une passe décisive et un rebond au compteur. Ils auront certainement plus l’occasion de briller ce dimanche, en 8e de finale de Coupe de France, contre Bourg-en-Bresse.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s