LOU – Section Paloise : le Carnet de Notes

Le LOU de retour à Gerland, une semaine après la victoire à Montpellier, pour affronter Pau. Au cours d’un match poussif, sans grande précision dans les enchaînement et marqué par une grosse indiscipline, les Lyonnais sont retombés dans leur travers. Avec pourtant un Gone qui a apporté en sortant du banc.

Confirmer que la guérison est en bonne voie. Pour le LOU, c’était l’objectif au moment d’affronter la Section Paloise pour cette 15e journée de Top 14. Face à des Palois 11e au coup d’envoi, les hommes de Pierre Mignoni pouvaient même réintégrer le top 6 en cas de succès à Gerland ce samedi. Avec un 15 titulaire remanié, les Lyonnais ont mis longtemps avant de rentrer dans leur match. Des premières minutes très défensives voyaient les visiteurs marquer en premier (0-3, 11e). La réponse lyonnaise, donnée par un essai d’Arnold (7-3, 20e), pouvait laisser croire que le match était lancé. Sauf que non car les Palois étaient proches d’inscrire un essai sans le sauvetage de Nakaitaci, mais se contentaient d’une pénalité (7-6, 40e).

Au retour des vestiaires, une grosse indiscipline lyonnaise et deux coups de pieds de Marques redonnaient l’avantage aux Pyrénéens (7-12, 51e). Mais réaction immédiate des Rouges et Noirs avec un Maurouard qui a fini entre les perches pour aplatir, finalement annulé pour un pied en touche de Dumortier (52e). Mais le talonneur a attendu 8 minutes supplémentaires pour inscrire son premier essai de la saison (14-12, 61e). Des Palois pas résignés par cet essai puis par une pénalité de Wisniewski (17-12, 64e) répondait à deux reprises par Hastoy (17-18, 72e). Des points suivis d’une occupation de terrain maîtrisée qui allait leur offrir une victoire de prestige. Le LOU encaisse une 6e défaite cette saison.

Le Carnet de Notes des Gones :

Théo William (5) : le troisième ligne a fait un match solide, sans être non plus étincelant. Bien présent sur ses plaquages, le jeune joueur a également eu la confiance de ses talonneurs en touche. Sans faire de vague, l’avant formé au club a fait son travail.

Ethan Dumortier (5) : le jeune ailier a réussi à casse la ligne d’avantage pour gagner de nombreux mètres après une récupération autoritaire dans les airs (15e). Ce qui, au bout du temps de jeu, a abouti à l’essai d’Arnold (19e). Et c’est à peu près tout en première mi-temps, où il n’a pas fait de grandes différences. Il aurait pu également être à l’origine de l’essai de Maurouard s’il n’avait pas mis le pied en touche (52e).

Dylan Cretin, Killian Géraci et Pierre-Louis Barassi avec l’Equipe de France, Baptiste Couilloud a été mis à la disposition du LOU par Fabien Galthié, le sélectionneur national. Le demi de mêlée est entré à la 52e minute. En jouant vite une pénalité, il a déstabilisé la défense pour amener l’essai de Maurouard (60e). A l’image de cette action, il a amené du dynamisme et de la vitesse dans les enchaînements.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s